SEXO Formations
formation de sexotraumaticien

Devenir traumaticien / traumaticienne : accompagner au déploiement*

L’accompagnement au déploiement permet de traiter les traumatismes individuels.

C’est un nouvel outil, performant, pour les sexologues qui peuvent offrir un accompagnement spécialement adapté aux personnes qui ont subies des violences sexuelles.

* Important : Cette formation est présentée sur notre site, dans une démarche de soutien amical. Elle a été suivie par Marie-Line Lassagne. Elle est animée et dispensée par et sous la responsabilité de Françoise LECLERE, en lien avec l’association Fifalia.

La prochaine session de formation commencera en octobre 2020. Le groupe est complet mais la liste d’attente est ouverte.
Une nouvelle session démarrera dès qu’il y aura assez de candidats.
Informations auprès de Françoise Leclère :

05 81 31 45 46 ou framboise-fifalia@outlook.fr

Formation de traumaticien / traumaticienne

Le symptôme n’est pas la conséquence de ce qui a été vécu mais un indicateur qui pointe vers l’être de soi qui a été clivé lors d’un événement traumatique que la personne n’a pas pu intégrer émotionnellement.

Cet être, qui a été mis de côté, appelle notre conscience à travers le symptôme en vue de sa réhabilitation. C’est comme s’il passait  un appel téléphonique : ça sonne. Si on décroche et qu’on l’écoute, que l’on  rencontre l’être clivé, alors le symptôme disparait. Ca ne sonne plus. 

L’apaisement se fait grâce à l’écoute empathique que le sexotraumaticien favorise en accompagnant la personne dans une médiation de dialogue intérieur. Les symptômes disparaissent parce qu’ils ont accompli leur fonction.

Le sexotraumaticien peut traiter toutes les problématiques qui lui sont soumises mais il est particulièrement formé à  l’accompagnement des personnes ayant subi des violences sexuelles. C’est un praticien de l’accompagnement au déploiement. Il facilite l’émergence de ce qui cherche déjà à s’accomplir : le retour à la complétude, le déploiement de soi.

Objectifs de la formation

  • Savoir mener un accompagnement thérapeutique au sens de la maïeusthésie sur des problématiques classiques jusqu’à la remédiation,
  • Connaître les spécificités de l’accompagnement des personnes ayant subi des violences sexuelles,
  • Développer une expertise sur les violences sexuelles et savoir ancrer les bénéfices de l’accompagnement thérapeutique par l’apport d’éléments cognitifs permettant aux personnes de mettre du sens sur ce qu’elles
    ont vécu,
  • Connaitre les outils favorisant la poursuite du développement psychosexuel ouvrant la voie à un épanouissement relationnel et sexuel.

PROGRAMME

Bases théoriques (savoirs) :

  • Structure et fonctionnement de la psyché selon la maïeusthésie,
  • Rôle du symptôme, psychologie de la pertinence,
  • La communication thérapeutique,
  • Guidage non directif,
  • Les sept validations,
  • Vision du corps comme un interlocuteur à part entière,
  • Remédiation et déploiement,
  • Sociologie des violences sexuelles : épidémiologie, culture du viol,
  • Stratégie de l’agresseur,
  • Comprendre le traumatisme à caractère sexuel,
  • Mécanismes de la mémoire traumatique,
  • Emotions liées aux violences sexuelles, spécificités,
  • Conséquences des violences sexuelles sur la sexualité,
  • Savoir quels sont les éléments favorisant la poursuite du développement psycho-sexuel harmonieux pour les personnes ayant été victimes de violences sexuelles, après la remédiation traumatique.

Bases pratiques (savoir-faire) :

  • Savoir transmettre (au bon moment) les éléments cognitifs déculpabilisants concernant les violences sexuelles,
  • Savoir reconnaître et accompagner la pertinence à l’oeuvre chez la personne qui nous consulte,
  • Maîtriser le guidage non directif,
  • Maîtriser la médiation de dialogues intrapsychiques,
  • Savoir mener l’entretien thérapeutique jusqu’à la rémédiation ou les moyens du re-déploiement,
  • Savoir accompagner également une remédiation dans la dimension corporelle du vécu des violences sexuelles,
  • Savoir orienter la personne ou l’accompagner soi-même pour qu’elle poursuive son développement psychosexuel après la remédiation traumatique.

Bases éthiques (savoir-être) :

  • Acquérir la posture du sexotraumaticien : intentionnalité, direction de l’attention, validation existentielle, et réjouissance thérapeutique, capacité à être attentionné-e et dans le non-jugement envers l’individu, présent, antérieur et ses proches (antérieurs et présents), confiance dans la pertinence à l’oeuvre, etc.
  • Savoir adopter la posture de non-savoir et de non-pouvoir,
  • Savoir orienter ou accompagner la personne dans la poursuite de son développement psychosexuel dans une posture éducative autant que thérapeutique.

Public et pré-requis

Public :

Professionnels/professionnelles de l’accompagnement et du soin.

Pré-requis conseillé :

Avoir assisté à l’atelier de 4 heures « Accueillir la parole d’une personne ayant subi des violences sexuelles ». https://sexo-formations.com/accueillir-la-parole-dune-personne-qui-a-subi-des-violences-sexuelles/

Admission sur entretien.

 

Modalités d’adaptation des objectifs aux publics

Un recueil des besoins et des attentes des participants/participantes est réalisé avant la formation par l’envoi d’un questionnaire préalable par courrier électronique.

Moyens pédagogiques et techniques

Formation en présentiel.

  • Vidéos pédagogiques,
  • Entrainement à la communication thérapeutique,
  • Pratique de séances entre participants / participantes et avec des patients / patientes,
  • Documents à lire ou visionner entre les modules,
  • Liste de références bibliographiques,
  • Sessions de E-learning optionnelles.

Adaptation aux spécificités des apprenants :

Nos moyens pédagogiques et techniques sont adaptables aux stagiaires en situation de handicap (physique, sensoriel, psychique, dys).

Modalités de suivi et d'évaluation

  • Questionnaires de fins de sessions,
  • Questionnaire de fin de formation,
  • Questionnaire d’auto-évaluation « Après la formation – Après 100 séances » pour mesurer l’évolution,
  • Tenue entre les sessions d’un carnet individuel de suivi des expérimentations.

Durée, lieu, coût et formateurs

Durée:
189 heures réparties en 9 modules de 3 journées de 7 heures chacune sur deux ans (quatre modules la première année, cinq modules la seconde année).

Lieu :
COUFOULEUX, Tarn

Tarifs 2020-2021:
410 € / personne et par module en autofinancement individuel
450 € / personne et par module en formation continue

Intervenantes :
Françoise Leclère (Framboise), sexotraumaticienne, praticienne en maïeusthésie, sexologue, coordinatrice de Fifalia, association spécialisée dans la prévention des violences sexuelles depuis 2007. https://www.framboise.fifalia.org/

Marie-Line Lassagne, sexologue, psychothérapeute CE, traumaticienne, consultante pédagogique, chargée de cours en Sexologie à l’Université de Toulouse DIUS/DIUESH, D.U. Adolescence.

Témoignages de quatre des traumaticiennes formées à l’accompagnement au déploiement en 2019-2020

Témoignages de personnes ayant fait des séances d’accompagnement au déploiement avec une traumaticienne :

Françoise Leclère : Accompagnement au déploiement, témoignage de L.

Françoise Leclère : Accompagnement au déploiement, témoignage d’Edith

Françoise Leclère : Séances de maïeusthésie, témoignage d’Anne

En quoi c’est important pour un/une sexologue de devenir sexotraumaticien / sexotraumaticienne ou de collaborer avec un/une traumaticien / traumaticienne ?

Témoignages de sexologues travaillant en collaboration avec une traumaticienne.

Formations en sexualité humaine

pour les professionnels de la santé, de la thérapie, de l'éducation, de la relation, de la justice...

Ecrivez-nous :

RGPD

6 + 14 =

En envoyant ce formulaire vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.

Lost Page

Oops!

This Page

Was Lost

The page you’re looking for isn’t available.
Try to search again or use the
Go Back button below.
Something's
not right
The page you’re looking for isn’t available.
Try to search again or use the
Back button below.
La page que vous recherchez
n'existe pas
Devenir traumaticien